Mon petit bonheur

Depuis toute jeune, j’ai toujours vécu avec des chiens à la maison. Ma mère étant amoureuse des cockers anglais, nous en avons eu quelques- uns. À l’époque je ne m’intéressais pas spécialement à leur éducation ni à  leur alimentation. Je laissais tout ce soin à ma mère. Puis un jour j’ai quitté le nid, j’ai voulu adopter mon chien et c’est là que tout a changé ….

Il y a six mois, j’ai adopté mon bébé chien, Bulle. C’est un berger australien,  ma Bulle d’amour ! Un choix un peu « stratégique » au départ, puis surtout un coup de cœur à l’élevage sur cette petite boulette qui mangeait mes lacets de chaussures tout en paraissant un peu plus calme que les autres.

Mais finalement, Bulle c’est un chiot ! À la maison elle reste fort calme, elle fait quelques bêtises par ici et là… rien d’alarmant et nous n’avons pas vraiment à nous plaindre. Mais une fois qu’elle passe le pas de la porte, elle pète le feu, elle ne tient plus en place. Certains pensent qu’elle est difficile à gérer et il est vrai que parfois elle me met en colère. Mais à la maison c’est un charme … Le fait qu’elle n’y ait pas beaucoup d’espace pourrait en être la cause. Une fois qu’elle est en balade, dans un grand jardin ou à l’éducation canine, elle se lâche pour mon plus grand plaisir. Je sais qu’elle en a besoin, que malheureusement nous n’avons pas beaucoup d’espace pour qu’elle se dépense et que les sorties ne suffisent pas toujours. Dans quelques semaines nous déménageons dans une plus grande maison avec un grand jardin… Nous avons hâte !

Son truc à Bulle, ce qu’elle aime par-dessus tout, ce sont les autres chiens. Quand elle en aperçoit un, elle ne pense qu’à une chose : aller lui dire bonjour et surtout pouvoir jouer avec lui ! Peu importe la taille du chien, petit ou grand, elle applique les codes canins pour faire connaissance et une fois qu’elle a le feu vert, c’est parti ! Et où pourrait elle mieux s’amuser qu’à l’école du chiot ? Depuis toute petite nous l’y emmenons. Elle a ses petites habitudes, ses copains généralement réguliers. Elle s’y sent totalement à l’aise et en confiance. Pas toujours facile de la faire travailler d’ailleurs !

C’est un chien bien dans sa tête et très sociable. Du moins jusqu’à nos vacances au mois d’août dernier. À ce moment elle venait d’avoir cinq mois. Il a du s’y passer quelque chose qui nous a échappé … Depuis ces fameuses vacances, elle a peur des gens. Enfin… aucun soucis avec les gens qu’elle a l’habitude de côtoyer. Par contre, si je vais la promener dans la rue et que l’on tombe sur un voisin, elle fuit ! Si des inconnus entrent à la maison, elle aboie et se cache. Cela arrive quand la personne tente une approche directe et même lorsqu’elle en voit certains de loin. Ils n’ont même pas le temps de bouger le petit doigt qu’elle fuit en sens inverse, direction la maison. Et je n’ai pas d’autres choix que de la suivre jusqu’à temps qu’elle s’arrête… la petite maligne sait comment se retirer de son harnais…

Aujourd’hui Bulle a huit mois et son soucis de comportement, je l’ai abordé avec Patrick, son éducateur canin. Il m’a donné plusieurs conseils à appliquer  pour régler ce problème qui pourrait empirer. J’essaye de suivre au mieux ses conseils et je vois parfois quelques petitesaméliorations. Je tente de rester confiante et positive car c’est une petite chienne extra et ce serait tellement dommage si ce soucis devait persister.

Vous l’aurez compris, Bulle c’est ma partenaire, ma meilleure amie, mon petit bonheur. Des enfants je n’en ai pas. J’ai Bulle et c’est parfait comme ça. Je m’implique au mieux dans son éducation, dans sa santé et j’ai des projets avec elle pour qu’elle reste active un maximum. Dans tout cela, il ne lui manque qu’une seule chose : un copain ou une copine 😉